Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

4 - LE SYNDROME PIERRE ROBIN ( S.P.R.)



Le syndrome Pierre Robin

 

Le syndrome Pierre Robin est défini par une triade morphologique orofaciale faite d'un  rétrognathisme (menton très en arrière) , d'une glossoptose (langue mobile

susceptible de chuter en arrière) et d'une fente vélo-palatine (palais fendu) postérieure médiane.
Il peut y avoir plusieurs malformations associées (Pour Manon malformations des mains et des pieds).
Ce syndrome touche environ 1 enfant sur 10.000


 

Les différents stades du spr

 

Le stade I :

Le syndrome de Pierre Robin ne présente ici que des anomalies morphologiques sans détresse respiratoire (25%). Un stridor(bruit respiratoire aigu, provoqué par une obstruction incomplète du larynx ou de la trachée) peut être noté mais les gaz du sang sont normaux. Le reflux gastro-oesophagien et l'hypertonie vagale (augmentation anormale du tonus musculaire du nerf pneumogastrique) sont inconstants et discrets. L'alimentation au biberon est possible et la courbe de croissance staturo-pondérale est normale.

Ces enfants relèvent d'une surveillance médicale régulière.

 

Le stade II :

L'obstruction respiratoire est modérée mais elle est susceptible de s'aggraver à tout moment, en particulier lors de la survenue d'un épisode d'encombrement ou d'infection pulmonaire. Il existe des troubles de la succion-déglutition, une hypertonie vagale et un reflux gastro-oesophagien. Ces enfants (60%) doivent être admis dans une unité de réanimation.

Le traitement médical consiste en la surveillance permanente des constantes respiratoires permettant d'adapter une oxygénothérapie. Ces enfants sont dépendants de soins infirmiers constants. La position ventrale, proclive, permet de diminuer l'obstruction respiratoire et le reflux gastro-oesophagien. L'alimentation associant biberons et nutrition entérale (sonde naso-gastrique) à débit constant assure une croissance staturo-pondérale normale. Le traitement médical associe un traitement antireflux et un atropinique (médicament qui diminue les sécrétions).

A la date de la fermeture de la fente vélo-palatine l'enfant devra être capable de s'alimenter normalement à la cuillère.

 

Le stade III : Cas de Manon (1 enfant atteint sur 6)
 

  Dans ces formes graves (15%) la clinique est dominée par l'insuffisance respiratoire. Elle peut se manifester dès la naissance mais elle peut être modérée durant les premières semaines de vie et se majorer ensuite. L'apparition de nombreuses pauses respiratoires obstructives et centrales entraîne une hypoxie (apport faible d’oxygène aux tissus) et une hypercapnie (augmentation du gaz carbonique du sang) permanente qui se traduit cliniquement par un tirage sus-sternal (qui se situe ou qui s’effectue au dessus du sternum), intercostal (situé entre les côtes) et une cyanose (coloration bleue de la peau).
Dans ces formes il est mis en évidence une défaillance totale de la succion-déglutition ( Manon a subit une opération pour la pause d'une sonde gastrique afin de lui faire passer les aliments directement dans l'estomac à l'age de 1 mois et demi ) une hypertonie vagale et un reflux gastro-oesophagien sévère ( également opérée au même age pour eviter ces reflux, Manon ne peut plus "vomir" ).
Ces enfants doivent être transférés dès la naissance dans une unité de réanimation médico-chirurgicale. Il y a en général gastrostomie et trachéotomie. (Manon par chance n'a pas eut droit à la trachéotomie ...)

L’hospitalisation peut être de plusieurs mois (3 mois de réa pour Manon).
Manon ne parle pas (ou très peu) et est egalement atteinte de surdité sevère.



Texte tiré du livret S.P.R.

 



 

Partager cette page

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :